Congé individuel de formation (CIF)

Le CIF permet de s’absenter de son poste de travail pour suivre une formation de son choix. Pour en bénéficier, le salarié doit remplir certaines conditions et présenter sa demande à l’employeur, selon une procédure déterminée.

Qui peut en bénéficier ?

Renseignez- vous sur les conditions d'accès sur le site de l’Accecif.

Les salariés pouvant justifier de 24 mois consécutifs ou non en tant que salarié dont 12 mois dans l’entreprise (36 mois dans les entreprises artisanales de moins de 10 salariés).

Rémunération et prise en charge des frais

Le salarié peut bénéficier également, sous certaines conditions, d’une prise en charge de sa rémunération et des frais liés au congé de la part de l’organisme paritaire collecteur agréé au titre du CIF (OPACIF) ou encore d’organismes dont la compétence est limitée à une entreprise ou un groupe d’entreprises (AGECIF).

Le FONGECIF est susceptible de prendre en totalité ou en partie en charge, dans l’ordre de priorité :

  • la rémunération ;
  • le coût de la formation ;
  • les frais de transport ;
  • les frais d’hébergement.

Formation hors temps de travail

Le code du travail prévoit que « dès lors que le salarié dispose d’une ancienneté d’un an dans l’entreprise, l’Opacif dont il dépend peut, à sa demande, assurer la prise en charge de tout ou partie des frais liés à la réalisation d’une formation se déroulant hors temps de travail ». Pendant la durée de sa formation, le salarié bénéficie de la législation de la sécurité sociale relative à la protection en matière d’accidents du travail et de maladies professionnelles.

Contacts
Françoise Dobler